Un après-midi à Oulan-Bator - 03 juin 2016


C'est la fin du voyage avec la découverte d'OULAN-BATOR (qui signifie HEROS ROUGE).

Après avoir parcouru les étendues infinies de la steppe mongole, l'arrivée à Oulan Bator, c'est d'abord une banlieue avec des kilomètres d'avenues bordées de terrains de 100 à 200 m2, séparés par de maigres palissades.

Chaque lopin est occupé par une yourte. C'est le résultat de la perte de l'esprit nomade, les nouvelles générations mongoles préfèrent la ville ... avec la transposition de l'habitat des steppes à la ville. Promiscuité assurée et panorama restreint !!





Sur la place Gengis Khan



Puis c'est le centre ville, mêlant immeubles "modernes" et immeubles de l'ère soviétique autour de la Place Gengis Khan.

Curieuse après-midi où les moyens de transports motorisés ont déserté le centre ville. Ce jour là, le sport est roi : marathon, course à pieds, marche, vélos, promenades en familles ...
De part leurs dimensions imposantes,les grandes avenues restent très clairsemées. L'atmosphère ambiante apparait quelque peu désuet et "tristounette", malgré quelques éclats de rires d'enfants.

La ville m'apparait décevante ... avec toutefois le Musée Gengis Khan, le Choijin Lama Temple puis l'Hôtel Blue Sky qui domine la place Gengis Khan.





Lecture au grand magasin






Choijin Lama Temple



Le Blue Sky est l'un des lieux fréquentés par Yeruldegger, détective hors norme de la saga mongole de Ian Manook (Écrivain et journaliste français).
Pour les amateurs de Polar, la trilogie décrit très bien aussi les changements socio-culturels, de la Mongolie nomade à la Mongolie urbaine.



La Place gengis Khan et l'Hôtel Blue Sky





Voilà , c'est fini pour la Mongolie.

Connexion